Prix du Roman Cezam

Aller au contenu de la page

Prix_Roman_Cezam_Visuel_2021_site.jpg (Présentation PowerPoint)Prix du Roman Cezam

En partenariat avec Cezam Pays de la Loire


Le Prix des lecteurs nantais change de nom et devient le Prix du Roman Cezam.
Vous êtes invités à lire et départager une sélection de 10 romans publiés dans l’année par des petites maisons d’édition. Découvrez dès maintenant la sélection 2021.


À l'automne, l'annonce de la sélection amorce la saison riche en échanges entre lecteurs et rencontres d'auteurs.

En juin un vote décide du Prix remis à l'automne au lauréat.

Renseignements dans les bibliothèques et médiathèques

Inscriptions à partir du 22 OCTOBRE 2020.

 

 



 

Sélection 2021

 

mauvaises herbes.png

Dima ABDALLAH
Mauvaises Herbes, Éd. Sabine Wespieser

Une enfant de 6 ans vit à Beyrouth en pleine guerre. Malgré les périls, la seule présence de son père suffit à la rassurer. Ce dernier lui transmet son amour des plantes mais lorsque le reste de la famille fuit le pays, il refuse de quitter sa terre. Arrivée à Paris à 12 ans, la jeune fille fuit la mélancolie en se réfugiant auprès des arbres et des fleurs. Premier roman.

 

 


 

 

Les chevaliers du tintamarre.pngRaphaël BARDAS
Les Chevaliers du Tintamarre, Éd. Mnémos

Trois compères désoeuvrés et désargentés, Silas, Morue et Rossignol, rêvent de grandes aventures autour de chopes de bière à la taverne du Grand Tintamarre. Lorsque de jeunes orphelines sont enlevées à Morguepierre, ils décident de mener l'enquête. Premier roman.

 

 



 

 

Il est juste que les forts soient frappes.pngThibault BÉRARD
Il est juste que les forts soient frappés, Éditions de l'Observatoire

Lorsque Sarah rencontre Théo, l'attirance est immédiate. Elle est une écorchée vive qui ne s'autorise pas à être heureuse tandis que lui est aussi solaire qu'enthousiaste. La jeune femme donne naissance à Simon puis tombe enceinte d'une petite fille. Mais leur bonheur est terni quand Sarah apprend qu'elle est atteinte d'un cancer. Premier roman.

 

 

 

 


Le Repondeur.pngLuc BLANVILLAIN
Le Répondeur, Éd. Quidam éditeur

Jean Chozène, un écrivain célèbre, solitaire et un brin misanthrope recrute Baptiste, un jeune imitateur pour répondre à sa place au téléphone afin de pouvoir terminer tranquillement son roman. Une fable sur le milieu parisien de l'édition.

 

 


 

 

La certitude des pierres.pngJérôme BONETTO
La Certitude des pierres, Éd. Inculte-Dernière marge

Guillaume Levasseur, qui a décidé de se lancer dans l'élevage, installe une bergerie à Ségurian, bourgade montagnarde de 400 habitants. A force de travail acharné, son projet prend forme. Si les villageois l'ont d'abord regardé avec curiosité, ils considèrent sa réussite comme un obstacle, car son troupeau paît sur le territoire dévolu depuis toujours à la chasse au sanglier.

 

 

 


 

La soustraction des possibles.pngJoseph INCARDONA
La Soustraction des possibles, Éd. Finitude

Genève, 1989. Svetlana est une ambitieuse cadre bancaire, Aldo est un professeur de tennis, un peu gigolo. Ils s'aiment mais veulent toujours plus d'argent. Ils préparent alors un casse sans se douter qu'ils ne sont que les marionnettes de puissances féroces au coeur de la finance internationale.

 

 




 

Pour la beaute du geste.pngMarie MAHER
Pour la beauté du geste, Éd. Alma

Après la mort de sa mère quelque temps auparavant, la narratrice vient d'enterrer son père et doit vendre la maison familiale, qu'elle a toujours eue en horreur. Des souvenirs lui reviennent alors qu'elle tente de se reconstruire, entre un présent rempli d'espoirs et un passé lourd à porter, sur lequel plane la figure destructrice de son père. Premier roman.

 


 

 

 

Betty.pngTiffany McDANIEL
Betty, Éd. Gallmeister

Betty Carpenter est la fille d'une mère blanche et d'un père cherokee. Après des années d'errance, sa famille s'installe dans l'Ohio. Avec ses frères et soeurs, la petite fille grandit bercée par les histoires de son père. Quand de terribles secrets de famille refont surface, Betty affronte l'adversité grâce à l'écriture.

 

 



 

Tuer le fils.pngBenoît SEVERAC
Tuer le fils, Éd. La Manufacture de livres

Matthieu Fabas est libéré de prison, après avoir purgé une peine de quinze ans pour meurtre. Meurtre qu'il avait commis afin de prouver à son père qu'il était un homme. Le lendemain de sa libération, son père est assassiné. Si tout désigne Matthieu, l'inspecteur Cérisol et ses hommes doutent de sa culpabilité.

 

 




 

Sang chaud.pngKim UN-SU
Sang chaud, Éd. Matin calme

Huisu a consacré son existence à la mafia de Busan, exécutant pour ses patrons les plus basses besognes. Déçu par leur manque de reconnaissance, seul dans une chambre minable avec pour seul loisir le casino de la ville, il souhaite échapper à son triste destin pour vivre avec son amie d'enfance, Insuk. Mais les conflits de succession au sein de l'organisation mafieuse perturbent ses projets.

 

 

 

 

 

Prix du Roman Cezam 2020Melissa_DaCosta.jpg

Le Prix du Roman Cezam 2020 a été attribué à Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa, et remis à l'auteure le 14 octobre 2020 à la Salle de la Manufacture.

Emile, 26 ans, touché par un Alzheimer précoce, décide de quitter l'hôpital et sa famille afin de partir à l'aventure. Une jeune femme, Joanne, répond à son annonce. Ils commencent ensemble un périple où la rencontre des autres conduit à la découverte de soi-même.

 

Visionner la vidéo de la rencontre avec Mélissa da Costa :


Découvrir les lauréats des années précédentes

 

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres